Participation à la vie politique

La participation est l’élément essentiel et central de la démocratie. Il n’y a pas de vraie démocratie sans participation. Chaque démocratie doit être participative. La participation à la vie politique est une expression de ce qu’est l’être humain, de sa dignité et de sa responsabilité envers les autres et pour le bien commun. Les caractéristiques de la dignité humaine sont que la personne est un sujet de la vie sociale, jamais un objet passif ou un instrument. Pour cette raison, il est si important de participer.

La doctrine sociale nous présente la participation comme un droit et aussi comme un devoir des personnes.

La participation est un droit car elle permet à l’être humain d’exprimer en tant que sujet actif, d’être un protagoniste. Et c’est un devoir à cause de son expression en tant que responsabilité envers les autres et envers la vie sociale. Avec la participation, nous collaborons pour construire une vie sociale plus juste et plus humaine. Nous grandisons également en tant que personnes.

Parfois, nous pensons que voter est le seul moyen de participer à la vie sociale et politique. Mais ce n’est pas vrai. Le vote est important mais insuffisant. La participation doit s’étendre à tous les domaines de la vie sociale. De la participation à la famille, au travail, à l’entreprise, à l’école ou au quartier, à la participation à la prise de décisions au niveau local et général.

La participation est un besoin personnel et social qui exige trois choses.

Liberté et responsabilité: vouloir participer. S’il y a une vague inquiétude sur l’importance de la participation, cela n’est pas produit.

Canaux favorisant la participation: organisations sociales nous permettant de participer et canaux institutionnels de participation à la prise de décision

Conditions de vie dignes. Si nous avons des horaires de travail interminables, quand avons-nous le temps de participer?

Dans notre société, ces trois facteurs sont faibles et le nombre de canaux de participation est faible. Mais par-dessus tout, la culture dominante est anti-participative car elle construit une façon de ressentir, de penser et d’agir de manière trop individualiste et hédoniste, donnant une faible valeur à la vie sociale. Cela affaiblit la valeur de la responsabilité envers les autres et envers la communauté.

Nous devons sensibiliser à l’importance de la participation.

DSE phrase

La participation à la vie communautaire n’est pas seulement une des plus grandes aspirations du citoyen, mais c’est aussi un des piliers de toutes les institutions démocratiques. il est donc évident que toute démocratie doit être participative.

COMPENDIUM DE LA DOCTRINE SOCIALE DE L’ÉGLISE n. 190

Agir

Comment expliqueriez-vous l’importance de la participation à la vie politique?

Que diriez-vous à une personne pensant que la participation n’est pas importante?

Télécharger le fichier associé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to top